Skip Header Navigation

Changements apportés récemment au Régime d’accession à la propriété

Qu'est-ce que le Régime d'accession à la propriété ?

Grâce au Régime d'accession à la propriété du gouvernement fédéral, vous pouvez retirer jusqu'à 25 000 $ de votre REER (50 000 $ dans le cas d'un couple) pour financer la mise de fonds nécessaire à l'achat d'une maison.

Le plus beau, c'est que le retrait n'est pas imposable si la somme est remboursée dans les 15 ans qui suivent. Le montant du remboursement correspond à un minimum de 1/15e chaque année du montant retiré du REER. Par conséquent, assurez-vous de cotiser à un REER-MATIQUE®, un plan vous permettant de faire des contributions mensuelles, aux quinzaines ou même hebdomadaires à votre REER afin de ne jamais oublier d'effectuer un remboursement.

Pour utiliser les fonds de votre REER, ceux-ci doivent y avoir été déposés depuis au moins 90 jours. Vous devez aussi fournir un engagement signé d'acheter ou de construire une maison admissible.

Avantages

L'utilisation de votre REER pour une mise de fonds peut être une option intéressante, car elle vous permet d'avoir recours à des ressources existantes et de disposer ainsi de la mise de fonds de 20 % exigée afin d'éviter de payer les primes d'assurance prêt hypothécaire.

Même si vous avez déjà assez d'argent pour votre mise de fonds, il peut être intéressant d'utiliser votre REER dans le cadre du Régime d'accession à la propriété.

Par exemple, si vous aviez déjà économisé 25 000 $ pour la mise de fonds, et en supposant que vous ayez des « droits de cotisation » suffisants dans votre REER pour pouvoir y verser cette somme, vous pourriez déposer vos économies dans un REER au moins 90 jours avant la date de clôture. Ensuite, retirez tout simplement l'argent en vous servant du Régime d'accession à la propriété.

Quel est l'avantage ? Votre cotisation de 25 000 $ sert de déduction fiscale de l'année. Servez-vous du remboursement d'impôt que vous recevrez pour rembourser une partie de votre REER ou pour payer d'autres dépenses liées à l'achat de la maison. N'oubliez pas, cependant, que vous aurez à rembourser tous les fonds retirés de votre REER dans les 15 ans qui suivront.

Facteurs à considérer

Il est très important de passer en revue les avantages et les inconvénients de cette stratégie. Voici plusieurs questions que vous devriez vous poser à ce sujet :

  • Serez-vous en mesure de rembourser le montant minimal requis chaque année ?
  • S'agit-il du bon moment pour encaisser votre REER (p. ex., cela dépend de vos placements et du taux de rendement que vous obtenez de ces placements) ?
  • Est-il judicieux de vous priver du potentiel de croissance de votre REER à l'abri de l'impôt pour réduire votre hypothèque (en tenant compte notamment des primes d'assurance prêt hypothécaire, du coût d'intérêt total, etc.) ?

Communiquez avec nous dès aujourd'hui pour savoir si la stratégie de retirer des fonds de votre REER est la plus avantageuse pour vous. Appelez-nous ou visitez-nous en succursale pour vous renseigner sur la stratégie qui vous convient.